Nouveau stage obligatoire des élèves de seconde : collectivités territoriales et établissements publics pourront les accueillir ! - Corpus juridique ATD13

Nouveau stage obligatoire des élèves de seconde : collectivités territoriales et établissements publics pourront les accueillir !

Icone Temps de lecture
Temps de lecture : 3 minutes
Publié le : 
13 décembre 2023
Partagez sur :

Un stage est instauré pour l’ensemble des 550 000 élèves de seconde générale et technologique dès juin 2024.

Les lycéens concernés sont ceux scolarisés dans les établissements scolaires relevant du ministère chargé de l'éducation nationale et du ministère chargé de l'agriculture ainsi que dans les établissements d'enseignement privé sous contrat.

Souhaitant s’axer sur nos voisins européens en citant les Pays-Bas, l’Autriche, et la Suède, le gouvernement explique que ce stage d’observation durera deux semaines, du 17 au 28 juin 2024.

Grace à cette opération appelé « Mon Stage De Seconde », chaque lycéen pourra ainsi, selon le gouvernement, approfondir sa découverte des métiers et être aidé à préparer ses choix d’orientation. En effet, on peut lire sur le site www.education.gouv.fr que « l’objectif est d’améliorer la politique d’orientation des jeunes et de rendre toujours plus dynamique le lien entre l’école et les entreprises ».   

Les textes réglementaires instaurant ce stage d'observation en milieu professionnel de 15 jours pour tous les élèves de seconde ont donc été publiés et on peut y voir que les collectivités territoriales et les établissements publics sont expressément visés.

Effectivement, le Décret n° 2023-1111 du 29 novembre 2023 relatif à l'instauration d'une séquence d'observation en milieu professionnel en classe de seconde générale et technologique (NOR : MENE2330909D) vient insérer un nouvel article D. 333-3-1 au sein du Code de l’Education, lequel prévoit désormais qu’ : « en classe de seconde générale et technologique, les élèves accomplissent une séquence d'observation en milieu professionnel dans des entreprises, des associations, des administrations, des établissements publics ou des collectivités territoriales. Les modalités d'application de ces dispositions, et notamment la détermination des catégories d'élèves pouvant être dispensés de la séquence d'observation au regard des autres services ou mobilités accomplis ou de l'orientation choisie par eux, sont précisées par arrêté du ministre chargé de l'éducation nationale ».

L’arrêté du 29 novembre 2023 relatif à la séquence d'observation en milieu professionnel en classe de seconde générale et technologique (NOR : MENE2330910A) a été publié le même jour.

Cet arrêté vise les dérogations à suivre ce stage, le rendant facultatif pour certains élèves : ceux dont la formation comprend déjà « un stage d’initiation ou d’application en milieu professionnel », ceux ayant effectué un stage de cohésion avec mission d’intérêt général dans le cadre du SNU (Service national universel), et pour les élèves qui participent à un séjour à l’étranger dans le cadre de « la mobilité scolaire européenne ou internationale »  (ERASMUS) d’une durée minimale de deux semaines.

Le Ministre de l’Education Nationale a annoncé que de nombreuses offres étaient déjà disponibles grâce aux engagements de plus de 300 entreprises et organisations, au moment du lancement de l’opération.

Ces offres seront proposées sur la plateforme 1jeune1solution « en début d’année », a également annoncé Monsieur ATTAL, Ministre de l’Education Nationale.

A ce jour cependant, seuls ces deux textes ont été publiés et, malheureusement, ils ne viennent pas répondre à toutes les questions organisationnelles que peuvent se poser tant les élèves concernés, que les éventuels organismes d’accueil.

Organisation pratique à suivre dans les prochains mois …

C.C.

Tous droits réservés ©2024 - mentions légales