L’Acte 2 du plan de sobriété présenté par le gouvernement : les élus une nouvelle fois sollicités ! - Corpus juridique ATD13

L’Acte 2 du plan de sobriété présenté par le gouvernement : les élus une nouvelle fois sollicités !

Icone Temps de lecture
Temps de lecture : 2 minutes
Publié le : 
19 juillet 2023
Partagez sur :

Le gouvernement vient de lancer « l'acte 2 » de son plan de sobriété afin d'inciter les Français à continuer de réduire leur consommation énergétique cet été. Les collectivités et les élus sont également sollicités. Il les appelle ainsi à ne pas relâcher leurs efforts pour réduire durablement leur consommation en électricité, gaz et carburants, et souhaite « aller encore plus loin » en portant « une attention particulière » à « la sobriété d’été, ainsi qu'aux mesures liées au carburant et au numérique ».

Ainsi, le gouvernement insiste sur le fait que, dans les bureaux et magasins en particulier, la climatisation ne devra pas être déclenchée en dessous de 26 degrés. Pour cela, l’exécutif explique que ce sont les maires qui seront « chargés d’assurer la bonne application du décret Portes fermées du 6 octobre 2022 », qui « impose aux commerces de fermer leurs portes lorsqu’ils utilisent un climatiseur ». « C’est une mesure de bon sens qui doit permettre d’éviter le gaspillage d’énergie et de lutter pour l’usage limité et raisonné des climatiseurs, qui créent des îlots de chaleur dans nos villes » ajoute le gouvernement.

Le ministère souligne, en outre, que « les collectivités s’engagent à profiter de la période estivale pour réaliser les maintenances et les travaux nécessaires pour préparer la prochaine saison hivernale ».

Par ailleurs, « une instance nationale regroupant les associations représentant les élus locaux, les administrations et des experts, se réunira trois fois par an, sous l’égide de la ministre de la Transition énergétique et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires » afin « d’identifier et de diffuser les bonnes pratiques, tout en fédérant les acteurs autour d’objectifs communs, pour pérenniser les baisses de consommation énergétique sur le temps long ».

Concernant la réduction de l’éclairage public, une consultation sera lancée, de juillet à septembre 2023, afin d’interroger les Français sur la réduction des éclairages dans les rues, « pour en limiter la consommation énergétique et lutter contre la pollution lumineuse ». 

Plusieurs nouvelles mesures seront mises au débat avec des questions telles que : « Faut-il avancer l’horaire [d’extinction de l’éclairage des vitrines des commerces] et ajouter une obligation d’éteindre l’intérieur des boutiques une heure après la fin de l’activité ? »  ou faut-il « réduire la puissance lumineuse de l’éclairage public »  ?

F.C.

Tous droits réservés ©2024 - mentions légales