Loi du 30 décembre 2023 : revalorisation du métier de secrétaire de mairie - Corpus juridique ATD13

Loi du 30 décembre 2023 : revalorisation du métier de secrétaire de mairie

Icone Temps de lecture
Temps de lecture : 2 minutes
Publié le : 
22 février 2024
Partagez sur :

La loi n° 2023-1380 du 30 décembre 2023 visant à revaloriser le métier de secrétaire de mairie intervient en renfort, face aux difficultés à recruter des secrétaires de mairie.

Les secrétaires de mairie, employés dans les communes de moins de 3 500 habitants, jouent un rôle essentiel à la fois auprès des habitants et des maires.

Depuis la mise en extinction du cadre d’emplois des secrétaires de mairie en 2001, les maires peuvent recruter des agents de catégorie A (attachés territoriaux), de catégorie B (rédacteurs territoriaux) ou de catégorie C (adjoints administratifs territoriaux) pour occuper les fonctions de secrétaire de mairie. Dans les faits, les secrétaires de mairie appartiennent essentiellement à la catégorie C (60,4%).

Le métier de secrétaire de mairie est aujourd'hui en manque de visibilité : plus de 1 900 postes sont vacants et près d’un tiers des agents en poste partiront à la retraite d’ici 2030.

La loi vise à rendre le métier de secrétaire de mairie plus attractif. Elle comporte en particulier des dispositions transitoires jusqu'au 31 décembre 2027 et des dispositions pérennes à compter du 1er janvier 2028.

  • Jusqu'au 31 décembre 2027 :

Dans les communes de moins de 3 500 habitants, pour assurer les fonctions liées au secrétariat de mairie, les maires devront nommer :

  • Un agent en tant que secrétaire général de mairie (SGM). Ces fonctions pourront être exercées à temps partiel ou non complet OU
  • Un agent en tant que directeur général des services (DGS).

Un plan temporaire de requalification pour les secrétaires de mairie actuellement en fonction est mis en place.  À partir de mai 2024 et jusque fin 2027, les secrétaires de mairie de catégorie C pourront bénéficier d’une promotion interne en catégorie B, sans limite du nombre de postes ouverts à la promotion.

  • À compter du 1er janvier 2028 :

- Dans les communes de moins de 2 000 habitants, les maires devront nommer un agent de catégorie A ou B pour assurer les fonctions de secrétaire général de mairie.

- Dans les communes de plus de 2 000 habitants, les maires devront nommer un agent de catégorie A en tant que secrétaire général de mairie, sauf s’ils choisissent un agent pour occuper les fonctions de DGS.

Par ailleurs, en plus de la formation initiale dont ils bénéficient en application du statut particulier dont ils relèvent, les agents qui occupent un emploi de secrétaire général de mairie recevront, dans l'année suivant leur prise de poste, une formation adaptée aux besoins de la collectivité concernée.

Le texte permet enfin aux communes comptant entre 1 000 et 2 000 habitants de recruter des agents contractuels au poste de secrétaire général de mairie à temps complet (et non plus seulement à temps partiel).

MHO

Tous droits réservés ©2024 - mentions légales