Lancement du plan souveraineté fruits et légumes - Corpus juridique ATD13
Icone Temps de lecture
Temps de lecture : 1 minute
Publié le : 
20 mars 2023
Partagez sur :

Présenté le 1er mars dans le cadre du Salon de l'agriculture, le plan de souveraineté pour la filière fruits et légumes devrait mobiliser 200 millions d'euros dès 2023, avec pour but de reconquérir des parts de marché. Les collectivités territoriales, notamment les communes, sont invitées à apporter leurs propres financements. Le plan vise notamment à "adapter chaque bassin de production aux nouveaux contextes climatiques".

C’est un fait avéré, aujourd’hui 60% des fruits et 40% des légumes consommés en France sont importés.

Selon le ministre de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire, Marc FESNEAU, "depuis l’an 2000, nous avons perdu 14 points d’approvisionnement français sur cette filière". L’objectif est d’en récupérer 5 d’ici à 2030 avant "d’enclencher une hausse tendancielle de 10 points à horizon 2035".

L’Etat mobilisera 200 millions d’euros dès 2023, dont la moitié issue du guichet "agroéquipements" déployé dans le cadre du plan France 2030.

Il s’agit, à travers ce guichet, d’encourager l’acquisition d’outils technologiques de types drones, robots connectés, désherbeurs.

Le plan "visera à adapter chaque bassin de production aux nouveaux contextes climatiques, en liaison avec les régions et l’ensemble des collectivités locales". Ces dernières – en particulier les régions et les départements - sont invitées à "s’engager" avec leurs propres financements, au même titre que les filières agricoles.

O.G.

Tous droits réservés ©2024 - mentions légales