A la suite des décrets n° 2018-1186 et n° 2018-1259 des 19 et 27 décembre 2018 relatif aux défibrillateurs automatisés externes (DAE) et à leur base de données, ont été établis deux arrêtés du 29 octobre 2019 l’un détaillant l’implantation et le signalement des DAE dans l’espace public et dans les établissements recevant du public (ERP), l’autre organisant le fonctionnement de la base de données nationale des DAE. Le défibrillateur automatisé externe doit être installé « dans un emplacement facilement accessible et permettant son utilisation permanente par toute personne présente dans l’enceinte de l’établissement ». Lorsqu’il est installé à l’extérieur, le DAE doit être muni d’un boîtier assurant sa protection contre les intempéries et son maintien dans les conditions de température requises par son fabricant. Les défibrillateurs installés dans les ERP et dans les lieux publics doivent faire l’objet d’une signalisation spécifique. Lorsque le défibrillateur est installé à l’intérieur d’un ERP, l’exploitant est tenu d’apposer une affiche de signalisation, visible à chaque entrée de l’établissement, d’indiquer l’emplacement et le chemin d’accès au DAE à l’aide des affiches de signalisation et d’apposer sur le boîtier ou à proximité immédiate de l’appareil une étiquette. Cette étiquette doit demeurer visible et lisible de l’extérieur du boîtier de manière constante et les informations qui y figurent être régulièrement mises à jour. Les affiches et les étiquettes doivent être conformes aux modèles fournis en annexe aux arrêtés