Au Paradou, sur le chemin du développement économique et touristique du village - Corpus juridique ATD13

Au Paradou, sur le chemin du développement économique et touristique du village

Icone Temps de lecture
Temps de lecture : 3 minutes
Publié le : 
3 novembre 2022
Partagez sur :

Inscrit à l’inventaire des monuments historiques depuis 2020, l’ancien presbytère est désormais un lieu d’accueil pour les pèlerins des chemins de Compostelle et les marcheurs de la Routo. Il abrite également un logement d’urgence.

Pascale Licari, Maire du Paradou et le conseil municipal s’étaient engagés, dans leur programme électoral à créer une étape d’accueil des marcheurs, favorisant le développement touristique et économique du village. Grâce à une contribution financière du Conseil Départemental 13, dans le cadre de l’aide aux communes, la rénovation du Presbytère de l’église Saint-Martin et la réalisation de deux logements ont pu être réalisées.

Le gîte d’étape du Paradou

Situé sur le sentier des Chemins de Compostelle qui relie Rome à Saint Jacques de Compostelle, des habitants de Paradou, marcheurs de surcroît, recevaient régulièrement des pèlerins. Afin de formaliser cet accueil dans les locaux rénovés du presbytère, l’association « Jacquaire Paradou – Vallée des Baux » a été créée.  Considérant l’intérêt public local que présente le projet pour la commune, le Conseil municipal a proposé une convention qui définit le lien avec l’association et donne le cadre de la mise à disposition des locaux. La convention d’occupation précaire et révocable, conclue pour une durée d’un an, met à disposition l’appartement qui comprend deux chambres à usage de dortoir, une cuisine, deux salles de bain et l’usage de la cour. La commune prend à sa charge les fluides et abonnements en contrepartie d’un loyer modique. L’association s’est engagée, outre les dispositions générales, à assurer l’accueil des marcheurs et à faciliter leur étape en vallée des Baux, à promouvoir la dimension culturelle européenne des Chemins et à assurer la communication du nouveau gîte  dans les guides, à assurer un balisage efficient du sentier, à organiser des rencontres culturelles sous forme de Café Jacquaire et des randonnées sur le chemin.

Pour ses membres, cet engagement multiple, se doit d’être qualitatif et respectueux de l’environnement et de la biodiversité.

Le gîte est également référencé sur La Routo, de l’occitan far la routo, transhumer, projet franco-italien ayant pour objectif le développement des territoires autour de la pratique de la transhumance et de l’itinérance touristique. Il a été créé par la Maison de la transhumance (Salon-de-Provence) et l’Unione Montana Valle Stura (Piémont italien) et vise à la mise en œuvre et l’animation d’un itinéraire et d’un réseau transfrontalier reliant la plaine de la Crau à la vallée de la Stura. Reliant ainsi les plaines de basse Provence aux vallées alpines du Piémont en s’appuyant sur les anciennes drailles et carraires, sur les traces des troupeaux ovins qui pratiquaient la grande transhumance estivale.

Un logement d’urgence au service des citoyens

Le Code de l'action sociale et des familles prévoit que : « Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence ». C’est au presbytère, que cette disposition a trouvé sa place avec la rénovation de l’appartement du premier étage. Au Paradou, une famille d’Ukrainien y réside depuis quelques mois, dans l’attente d’une situation pérenne.

Sous un même toit et dans la cour commune, se rencontrent désormais, les pèlerins venus des quatre coins de l’Europe et les occupants du logement d’urgence., Il s’agissait de créer du lien, de donner du sens à l’esprit d’ouverture et de solidarité en conciliant ces deux accueils. L’objectif est prometteur.

Tous droits réservés ©2024 - mentions légales