Il ne résulte d’aucun texte l’obligation pour le maire d’organiser sur le territoire communal une cérémonie pour chaque commémoration nationale. Si les dates du 8 mai, 14 juillet et 11 novembre sont incontournables, toutes les commémorations nationales ne sont pas nécessairement célébrées par toutes les communes. L’organisation d’une cérémonie est donc laissée à la libre appréciation du Maire. Toutefois, à l’occasion des journées commémoratives officielles, les communes sont invitées par le préfet à procéder au pavoisement des édifices publics. Une réponse ministérielle du 12 mai 2009 (Rép. Min. n°48492) rappelle que « la tradition conduit, depuis un quart de siècle, le ministère chargé des anciens combattants à rédiger un message à l’occasion des commémorations du 11 novembre et du 8 mai. Ce message est adressé par les préfets aux maires, qui sont invités à en faire la lecture lors de la cérémonie commémorative, l’usage républicain ayant seul conduit les autorités locales à procéder à cette lecture ».